La suite de Candy


Candy Candy, Final Story 2010
La traduction française
La venue de Kyoko Mizuki à Paris L'épilogue en images

 

  Candy Candy, Final Story 2010


"Candy Candy, final story", paru en novembre 2010, est le livre que l'on n'attendait plus ! En effet, alors que l'auteur, Kyoko Mizuki, déclarait quelques années auparavant qu'elle ne voulait plus entendre parler de Candy, que tout espoir était perdu, était publié au Japon ce nouveau roman, composé de deux volumes, et portant le titre évocateur "Final Story", l'histoire finale... Kyoko Mizuki a déclaré depuis que ce livre serait le dernier qu'elle écrirait sur Candy, voilà pourquoi, il reprend celui qu'elle avait écrit dans les années 70, mais cette fois, réorganisé, mis à jour, complété, et enfin achevé, c'est à dire, avec une fin.

Est-ce cependant vraiment une suite ? Il ne l'est pas tout à fait car il reprend en majeure partie l'histoire que nous connaissons, à travers des récits de Candy et des échanges de courriers. Mais la dernière partie évoque Candy dans sa maturité, vivant en Angleterre, mariée à l'homme qu'elle aime, qu'elle appelle "Anohito", "Cette personne" en japonais. Le nom de ce dernier n'est pas clairement défini, et une fois de plus, Mizuki joue avec l'ambiguité. Néanmoins, elle laisse de très nombreux indices qui ne laissent plus aucun doute sur l'identité de ce fameux "Anohito". Ce sujet est d'ailleurs développé sur le forum en attendant qu'une rubrique complète soit ajoutée sur ce site. 

Heureusement, certains fans qui maitrisent la langue japonaise se sont lancés dans la traduction de ces volumes, traductions qui sont souvent en anglais et en espagnol. Certaines, malheureusement sont influencées par les attentes de chacuns (guéguerre entre albertfans et terryfans..), tandis que d'autres souffrent d'une traduction de qualité car le style de Mizuki est très raffiné et compliqué, même pour les japonais. Vous trouverez quelques traductions en français sur le forum.


Avant d'aller plus loin, sachez que ce qui suit contient de nombreuses révélations donc ne lisez pas si vous ne voulez pas en savoir plus !  Vous serez prévenus !

Ainsi, même si l'auteur ne le dit pas ouvertement, tout porte à croire que Candy est mariée avec... Terry !!! ^__^ En effet, Kyoko Mizuki laisse de nombreux indices qui vont dans ce sens :

- Terry et Suzanna furent fiancés mais jamais mariés
- Suzanna meurt vers la vingtaine de maladie,
- Terry attendra un an et demi après la mort de Suzanna pour écrire à Candy. Voici le contenu de sa lettre :




"Candy,
As-tu changé ?
Un an a passé depuis la mort de Suzanna. Je voulais t'écrire mais j'hésitais et entre temps plus d'un an et demi s'est écoulé. JJe trouve enfin le courage de t'écrire.
Je voulais que tu saches que je n'ai pas changé. Je ne sais même pas si tu recevras un jour cette lettre.
T.G "

- A la fin du livre, on apprend que Candy est mariée, qu'elle vit en Angleterre dans la ville de Stratford Apon Avon (comme le nom de la compagnie théâtrale Stratford où jouait Terry) et lieu mythique de Shakespeare, entourée d'oeuvres de cet auteur.







Candy, que fais-tu dans le noir ?
(scène finale du livre Final Story)


Terry et Candy se sont donc retrouvés . Mizuki a expliqué qu'elle avait flouté l'identité du compagnon de Candy pour ne pas bousculer ses fans (japonais qui sont plutôt pro-Albert). Néanmoins, TOUT laisse à penser que c'est avec Terry sinon pour quelle raison aurait-elle éliminé Suzanna ??? Pourquoi Terry aurait-il écrit à Candy en lui disant qu'il l'aimait toujours ??? Pourquoi Candy vivrait-elle en Angleterre, dans un lieu qui rappelle tant Terry ???? De plus, en réponse aux questions de Nila, la webmistress du site candyterry.com, Kyoko Mizuki a précisé qu'elle avait souhaité que Candy soit avec celui qu'elle avait le plus aimé. Terry est donc et a toujours été le SEUL et UNIQUE amour de Candy ! ^^

Pour en savoir plus sur l'identité de Anohito/Terry, je vous invite à la très intéressante et très complète analyse de Scottie, aimablement traduite par Sunnyrainbow.



  La traduction française






Le premier volume de traduction française de Final Story sortira le 13 mars 2019 sous le titre de "Candice White, l'orpheline". Un second volume devrait sortir le 12 juin sous le titre équivoque de "Prince sur (sic!) la colline" alors que ce volume est un recueil de lettres échangées entre Candy et ses amis. Tentative de coup marketing ou volonté des éditeurs d'influencer le lecteur ? Le doute est permis sachant que Keiko Nagita (alias Kyoko Mizuki) a toujours refusé de donner un sous-titre à ses livres afin que ses lecteurs puissent se faire leur propre opinion, exigence que les éditeurs japonais avaient suivi à la lettre. Ce titre très ambigu a semé le trouble au sein de la communauté des fans de Candy qui se sont empressés de demander des explications aux éditeurs dont voici la réponse :

"Bonjour à tous les fans de Candy,

Vous avez été nombreux à vous interroger sur la raison de la présence de sous-titres sur les deux tomes de l’adaptation française de Candy – Final Story et sur la pertinence de notre choix. Cet ajout par rapport à la version japonaise répond à notre volonté première de conférer aux romans une identité claire et plus parlante qu’une simple tomaison, comme il est d’usage de le faire en roman en France. De ce fait, chaque sous-titre a été mûrement réfléchi pour refléter au mieux les enjeux des deux tomes.
Ainsi, le premier, « Candice White, l’orpheline », s’intéresse à la jeunesse de Candy et à sa quête d’un foyer aimant tandis que le second, « Le Prince sur la colline » se focalise davantage sur le mystère qui entoure ce personnage énigmatique, à propos duquel Candy n’a de cesse de se questionner tout au long de sa vie ; tout comme le lecteur, au fil des pages. Il ne s’agit donc pas ici d’influencer la lecture qui peut être faite de la fin de cette œuvre culte qu’est Candy, mais plutôt d’entretenir un suspense autour du fil-rouge clef de cette merveilleuse histoire. De plus, l’espoir de trouver une famille et la figure idéalisée du prince sont deux leitmotivs récurrents chez Candy, qu’il nous est apparu intéressant de mettre en avant au travers de ces sous-titres.
Dans un souci de respect de l’œuvre originale et de la volonté de l’auteure, ces deux sous-titres ont par ailleurs été approuvés par Keiko Nagita. Il n’appartient donc toujours qu’à vous, lecteurs, de décider, conformément au souhait de Keiko Nagita, du dénouement de cette fabuleuse histoire !

Nous espérons que vous serez au rendez-vous en mars pour découvrir les aventures de votre héroïne favorite en librairie, et attendons avec impatience vos retours.

Merci encore pour votre fidélité et votre implication dans nos titres !"


  Personnellement, j'ai à la lecture de cette réponse, la regrettable impression que nous n'avons pas lu le même livre ! Car si le prince DE la colline résonne encore dans la mémoire collective comme étant un personnage important dans l'histoire de Candy, il n'en a plus autant dans le tome 2. Seules quatre pages lui sont consacrées sur 200. De plus, dans une de ses lettres, Albert demande expressément à Candy de ne plus faire référence à lui en tant que prince de la colline car cela lui déplait. Depuis la fin du manga et du dessin animé, nous savons qu'Albert est le prince de la colline. C'est une révélation qui est faite à Candy à la fin de son adolescence. En conséquence, ce n'est nullement une interrogation qui s'exprime tout au long de sa vie comme semble le dire Pika dans sa réponse. L'identité du prince n'est en rien un scoop ! Le scoop, LES scoops plutôt, sont les suivants :

1 - Terry est libre car Suzanna est morte.
2 - Il écrit à Candy pour lui dire que ses sentiments pour elle n'ont pas changé et en retour, il veut connaître les siens !
3 - Le troisième scoop, c'est de savoir que Candy est mariée, qu'elle vit en Angleterre dans la ville stratford-upon-Avon, la ville de Shakespeare, qui est aussi le nom de la troupe théâtrale de Terry. La bibliothèque de sa maison est remplie de livres de Shakespeare et de livres de médecine, la maison est entourée de jonquilles, le symbole de Terry ! Donc s'il devait y avoir un sous-titre, il devrait certainement être TRES différent de ce choix éditorial...



Pour terminer, une pétition a été mise en ligne par les fans hispaniques pour demander une traduction espagnole de Final Story. Merci de signer cette pétition pour aider nos amis à obtenir à leur tour cette traduction qui leur permettra de connaître cette joie de pouvoir lire Final Story dans leur langue.






Keiko Nagita au salon du livre 2019


Keiko Nagita alias Kyoko Mizuki viendra à Paris au salon du livre pour le lancement du tome 1. A cette occasion, elle fera plusieurs appararitions au cours desquelles elle dédicacera son livre.

Voici le programme des réjouissances :

Keiko Nagita à Livre Paris 2019
Celle qui signa le scénario du manga Candy Candy sous le pseudonyme de Kyoko Mizuki sera présente au Salon Livre Paris 2019 pour le lancement du premier volume des aventures de Candy en roman : Candy – Candice White l’Orpheline.

Horaires et lieux de dédicaces

Livre Paris 2019 (stand Pika Édition R 080) :
Samedi 16 mars : de 14h30 à 16h30
Dimanche 17 mars : de 15h à 16h30
Lieu : Paris Porte de Versailles Pavillon 1, Boulevard Victor, 75015 Paris

En librairie :
Vendredi 15 mars : de 18h à 19h30 à la librairie Ici à Paris (Ici Librairie, 25 boulevard Poissonnière, 75002 Paris)
Dimanche 17 mars : de 17h30 à 19h à la librairie Gibert Jeune à Paris (Gibert Jeune, 27 Quai Saint-Michel, 75005 Paris)

Modalités
Pour obtenir une dédicace de la part de Keiko Nagita, pas de tickets, il suffira de se placer dans la file de dédicaces dédiée au cours des horaires indiqués. Nous nous réservons le droit d’arrêter cette file en fonction du nombre de personnes et avant la fin de l’horaire afin de finir à l’heure prévue.
Pour être sûr d’obtenir une dédicace, nous conseillons donc aux visiteurs de se présenter en avance !
Keiko Nagita dédicacera uniquement sur son roman Candy – Candice White l’Orpheline.

ATTENTION ! L’auteur ne dédicacera en aucun cas sur un manga Candy Candy ou sur un produit dérivé comportant un visuel du manga et/ou de l’anime Candy Candy.





L'épilogue de Final Story en manga par Mikahara Miki

Mikahara Miki est une illustratrice japonaise qui s'est amusée à dessiner l'épilogue du livre qui situe l'histoire au moment où Candy range les dernières lettres qu'elle vient de lire et est surprise dans le noir par son mari (alias T.....)